Assurance Vie Affaires: Planifier les bonnes protections au bon moment

En assurance, une entreprise en démarrage ne se retrouve pas face aux mêmes craintes que pendant sa croissance et sa capitalisation. Chacune des étapes mérite une planification des risques adaptée à sa phase d’évolution. Au lancement, les principales préoccupations auxquelles les dirigeant doivent réfléchir sont la perte d’un collaborateur essentiel, dont le propriétaire, ainsi que rassurer les prêteurs. Lorsque la compagnie est en pleine croissance, elle peut intégrer les avantages sociaux des employés, les régimes de retraite et penser à sa relève. Finalement, lors de la capitalisation, la société peut implanter un programme de fidélisation des cadres et dirigeants, planifier l’impôt sur le gain en capital et sécuriser la valeur économique de l’entreprise pour la retraite. Communiquez avec nous pour vous renseigner sur les meilleurs produits d’assurance vie d’entreprise adaptés à votre situation d’affaires au meilleur prix.

Assurance maladies graves payée par l’entreprise : traitement fiscal pour l’employeur et l’employé

Lorsqu’une compagnie paye les primes d’une assurance maladies graves sur l’un de ses employés (non actionnaire), il existe différentes structures possibles. Chacune d’elle demande une gestion fiscale particulière qui doit être comprise par tous les partis. Par exemple, lorsque l’employé est le bénéficiaire de la prestation, c’est un avantage imposable pour ce dernier et l’entreprise peut déduire la prime à titre de dépense. Par contre, si c’est la société qui est bénéficiaire de la prestation, il n’y a aucun avantage imposable et la prime n’est pas déductible. D’autres scénarios sont à prévoir si l’employé est aussi actionnaire. Communiquez avec nous pour trouver le produit et la structure qu’il vous faut au meilleur prix.