Assurance salaire : Protéger son actif le plus précieux

Votre train de vie dépend entièrement de votre capacité de gagner un revenu. Si vous ne pouvez soudainement plus travailler et que vous avez en plus des dépenses supplémentaires en raison d’une invalidité, par exemple des frais médicaux, d’où proviendra l’argent nécessaire pour remplacer les revenus perdus ? Avez-vous les économies nécessaires pour vivre 6 mois, 1 an ou 3 ans sans revenus ?

 

Même si vous êtes couvert par l’assurance invalidité de votre employeur, cette assurance peut ne pas être suffisante. De plus, si vous changez d’emploi, il est fort probable que vous ne bénéficiez plus de l’assurance invalidité de votre employeur actuel. Finalement, les prestations d’invalidité du Régime de rentes du Québec (RRQ) et du Régime de pension du Canada (RPC) sont plafonnées.

 

Communiquez avec nous pour vous renseigner davantage sur les solutions d’assurance salaire et profitez-en pour revoir votre portefeuille d’assurance pour comparer avec les meilleures protections disponibles.

Professionnels et salariés: Revoir son taux de remplacement de revenu

Saviez-vous que la plupart des assurances collectives ont des limites aux indemnités de remplacement de revenu versées en cas d’invalidité? Un simple coup d’œil au pamphlet d’assurance collective permet de constater cette limite imposée par l’assureur. Par exemple, pour des salaires annuels de plus de 100 000$, la limite ne permet peut-être pas d’être indemnisé selon un taux de remplacement d’au moins 60%, comme il est possible de le faire avec une assurance personnelle.

 

Communiquez avec nous pour vous renseigner davantage sur les solutions d’assurances salaires et profitez-en pour revoir votre portefeuille d’assurance pour comparer avec les meilleures protections disponibles.